Retour sur la Loisach

Normal
0
21

false
false
false

MicrosoftInternetExplorer4

/* Style Definitions */
table.MsoNormalTable
{mso-style-name:”Tableau Normal”;
mso-tstyle-rowband-size:0;
mso-tstyle-colband-size:0;
mso-style-noshow:yes;
mso-style-parent:””;
mso-padding-alt:0cm 5.4pt 0cm 5.4pt;
mso-para-margin:0cm;
mso-para-margin-bottom:.0001pt;
mso-pagination:widow-orphan;
font-size:10.0pt;
font-family:”Times New Roman”;
mso-ansi-language:#0400;
mso-fareast-language:#0400;
mso-bidi-language:#0400;}

 

Fin septembre 2008, après 4 heures de route nous voici arrivé au Tyrol, pour
pêcher la Loisach, à Lermoos, je conservais un très bon souvenir de cette
rivière pêchée en 2004 lors d’un précédent séjour. Arrivée à l’hotel, vers
12h00, il a subit une rénovation très lourde et véritablement changé de gamme
par rapport à ce qu’il était auparavant. Je comprends mieux les fortes hausses
tarifaires par rapport au séjour précédent.

 

 

Nous nous installons rapidement pour partir pêcher le
parcours amont, qui est le plus proche de l’hotel. Là je retrouve le parcours
identique à ce qu’il était dans mon souvenir, les poissons sont très nombreux
et bien actifs, sur les bordures en sêche, tant qu’il fait chaud soit jusque
vers 16h00, après il faut repasser en nymphe à vue pour tenter les poissons
essentiellement de jolies farios qui restent en action sur le soir, les arcs
elles ne restent bien active qu’aux heures les plus chaudes de la journée, soit
à cette saison de 10h00 à 16h00.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Nous avons ensuite fait un usage immodéré des nouveaux
équipements de l’hotel (Sauna,  piscine,
Hamman et un resto bien sympa lui aussi monté en gamme), avant de monter
quelques mouches et de prendre un repos bien mérité.

 

 

Le deuxième jour fut consacrée au parcours aval, le matin,
pêché essentiellement en nymphe au fil puis en sèche vers midi, les prises se
succèdent dans un décor de rêve, avec de très jolis poissons dès que le niveau
d’eau est supérieur à une cinquantaine de cm. L’après midi, retour sur le
parcours amont pour pêcher en sèche et en nav, de très belles arcs actives sont
prises et les farios restent disponibles en nav jusqu’à la tombée de la nuit…

 

 

 

 

 

 

 

 

Dernier jour de pêche consacrée au secteur le plus aval du
parcours, il pleut et nous attaquons du plein aval, à la frontière Bavaroise, en
pêchant en remontant vers le Tyrol, le parcours ne s’est toujours pas remis de
la tempête de 98 et il reste des coins toujours dévastés par endroit.

 

 

Toutefois
les grandes fosses recèlent de très jolis poissons qu’il faut chercher en
nymphe au fil. Les prises d’arcs et de farios se sont succédées toute la
journée en nav, jusqu’à de petites accalmies en fin d’après midi qui nous
permirent de pêcher en sêche.

 

 

 

 

 

 Nous avons bu le calice jusqu’à lie en pêchant ce
dernier soir jusqu’à la nuit, ce fut ma dernière journée de pêche en 2008…ma
fermeture en quelque sorte…

 

2 commentaires.

  1. trés sympa cet article .
    Visiblement des poissons de qualité et un séjour agréable
    tant sur la pêche que de loisir

  2. Salut David
    Oui ça fait du bien de lire des récits sur la pêche et voir de belles photos car en ce moment c’est plutôt la fermeture!!!
    Et bien content de lire quelques nouvelles fraiches sur ton blog
    @+
    Philippe

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *