Autriche – Quatre jours au pays de Mozart

Normal
0
21

false
false
false

MicrosoftInternetExplorer4

/* Style Definitions */
table.MsoNormalTable
{mso-style-name:”Tableau Normal”;
mso-tstyle-rowband-size:0;
mso-tstyle-colband-size:0;
mso-style-noshow:yes;
mso-style-parent:””;
mso-padding-alt:0cm 5.4pt 0cm 5.4pt;
mso-para-margin:0cm;
mso-para-margin-bottom:.0001pt;
mso-pagination:widow-orphan;
font-size:10.0pt;
font-family:”Times New Roman”;
mso-ansi-language:#0400;
mso-fareast-language:#0400;
mso-bidi-language:#0400;}

Voici venu l’automne, la fermeture de la pêche en
France et le retour des pêches tardives que nous sommes contraints d’aller
chercher à l’Est. Cette année encore nous avons jeté notre dévolu sur
l’Autriche, sur la haute Mur dans le pays de Salzbourg pour découvrir cette
rivière longtemps classée parmi « Les meilleures eaux d’Europe ». Le
secteur est géré par M. Ronacher, propriétaire de l’hotel post à St Michael im
lungau :

http://www2.salzburg-online.at/ronacherpost/indexF.htm

 

 

Nous avons passé 4 jours sur place, dans des conditions
fraiches, tant pour l’eau que pour le climat. La pêche est difficile sur ce
secteur où les poissons sont exclusivement sauvages, avec la répartition
suivante au dire du gestionnaire 60 % farios, 35 arcs en ciel et 5 % ombres,
c’est sensiblement la répartition des poissons que nous avons pris.

 

 

 

 

 

 

La partie basse, canalisée et soumise aux lâchers d’eau  procure de beaux poissons, mais la pêche est
difficile :

 

 

 

 

Noter ici la grande taille de la caudale de cette fario, habituée  à lutter contre le fort courant :

 

 

 

 

Vers 11h00, chaque matin puis en début d’après midi, les olives sont au rendez-vous, les poissons se postent alors sur les bordures et dans les calmes, à l’amont et à l’aval des épis et de petites imitations flottant haut sur l’eau sont prises goulument :

 

 

Le cours moyen, plus sauvage, est plus facile à pêcher mais
nous n’y avons pas pris de très beaux poissons bien que l’activité de surface y
fut très présente. A noter toutefois que nous avons en week-end, pu pêcher ces
secteurs sans turbinage, ce qui reste fort plaisant en sêche notamment.

 

 

La mur sauvage recèle toutefois de très jolis poissons, nous avons pu observer une belle arc de 55 cm sur ce secteur :

 

 

 

 

 

 

La aussi les éclosions sont présentes, les plécoptères d’eau rapides apparaissent abondant dans la journée :

 

 

Enfin la partie amont sans influence des barrages reste
intéressante et très bien peuplée, malgré le débit très restreint, nous y avons
fait de belles pêches avant de repartir. La plupart des poissons sont pris en
sèche ou en nymphe à vue sur activité des poissons, ce qui constitue un plus
important par rapport à nos rivières souvent « calmes » ou même
fermées à la fin septembre. Les "marmites sont riches en beaux poissons, tant farios qu’arc en ciel.

 

 

 

Comme toujours en Autriche le paysage est au
rendez-vous, d’autant que toute la haute vallée fait partie du parc national des "Tauerns", chaine alpine la plus à l’est du massif, qui inclut les plus hauts sommets Autrichiens :

 

 

 

Pour information enfin, des travaux importants, quasi
terminés sur le cours amont en vue de turbiner encore de l’eau de façon à
optimiser les pointes électriques, nul ne sait si ce nouveau barrage aura ou
non une influence positive sur les poissons et la pêche…quoiqu’il en soit
M.Ronacher nous a indiqué vouloir continuer à gérer sa rivière pour l’offrir à
ses clients tant qu’il le pourrait…

 

 

7 commentaires.

  1. Salut,j’ai fait le tour de ton blog et je te remercie pour tes infos. Tes photos sont super, merci beaucoup et à bientôt.

  2. Les poissons sont jolis, et oui nous y avons passé du bon temps !
    Nous sommes allés manger une ou deux pizzas mais dans le restau un peu plus bas, je n’ai pas vu ta connaissance romain.
    Philippe, nous faisons chaque année un trip à l’est, déplacement en voiture, un dizaine d’heures de route en roulant tranquille. Question budget il faut compter environ 700 € tout compris pour une semaine sur les parcours Autrichiens.
    Enfin pour Captain, la nouvelle turbine sera à l’amont de la chute, j’ai cru comprendre qu’en plus de l’eau sera repompée en période creuse vers le lac supérieur, globalement on peut s’attendre à des pointes peut-être plus intenses, mais avec des moments plus calmes dans la journée, il faudra voir à l’usage…

  3. Salut Dav,
    Joli reportage. Pour y être allé trois fois, ça me remémore plein de beaux souvenirs. Merci.
    PS : ça m’inquiète un peu leur nouvelle turbine. Déjà que c’était pas facile à certaines périodes. Elle sera située où exactement la nouvelle turbine ?

  4. Salut david, tu me fait regretter de ne pas vous avoir accompagner…
    Belles photos, et de très beaux poissons ….
    A+

  5. Salut David
    De bien belles photos pour un bien beau pays dis moi….Les poissons sont superbes dans leur livrée ponctuée de points rouges….
    Pourrais tu nous en dire un peu plus concernant les couts, la distance pour s’y rendre….enfin un vrai topo pour l’ignare que je suis 😉
    @+

  6. j’y ai été cet été, c’est vrai que c’est un endroit magique…
    Si tu as été manger à la pizzeria du coin, en bas de la rue, tu as surement rencontré Andreas 🙂
    Rien à dire, c’est une superbe région

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *